jeudi 8 juillet 2010

Grands travaux en Algérie pour garantir de l’eau potable jusqu’en 2050

Dernièrement, lors d’une conférence de presse dans le cadre de la communication sur le programme quinquennal, le directeur de l’eau de la wilaya de Béjaïa, M Keciba a annoncé que, grâce aux projets en cours, tous les besoins en eau seraient satisfaits jusqu’en 2050.
Il a ainsi pu exposer le soutien du gouvernement aux projets déjà engagés permettant, par exemple la suite des travaux de réhabilitation de certaines structures tels le barrage Tichy Haf qui, avec une capacité de plus de 150 m3, permet l’approvisionnement de plus de 23 villes et villages ainsi qu’une grande capacité d’irrigation du plateau Sahel El Asnam. De grands travaux vont être lancés sur les canalisations afin de raccorder de plus en plus de communes. Ainsi vont être concernées les villes de Boudjellil, Tazmalt, Aït Mellikeche, Ighil Ali, Ighram et Aït R’zine.
Mais ce qui était surtout attendu, c’est l’annonce dans le cadre du plan quinquellal, de la construction d’un nouveau barrage à Beni-Ksila et d’une unité de dessalement dans le nord de la wilaya.
Le barrage, qui devrait avoir une capacité de 10,2 Hm3, approvisionnera en eau potable toutes les communes de la zone côtière de l’ouest. Il devrait rendre possible également l’irrigation de 600 hectares de terres cultivables autour de Beni Ksila.
La station de dessalement, quant à elle, devrait pouvoir fournir plus de 100 000 m3 d’eau propre par jour. Le lieu de sa construction n’est à ce jour pas encore défini.
`
Source : Liberté-algérie

Aucun commentaire:

Annuaire RSS Fluxenet